Accueil » Actualités-> Festival Jazz à Saint-Rémy 2018

Festival Jazz à Saint-Rémy 2018 - Office de tourisme de Saint-Rémy de Provence

Festival Jazz à Saint-Rémy 2018

Les 13, 14 et 15 Septembre, l' Alpilium

Concerts des 13 et 14 septembre :
Tarif plein 25€
Tarif réduit (Adhérents, demandeurs d'emploi) : 20€
Tarif jeune (Jusqu'à 25 ans) : 5€

Concert du 15 septembre :
Tarif plein 30€
Tarif réduit (Adhérents, demandeurs d'emploi) : 25€
Tarif jeune (Jusqu'à 25 ans) : 5€

Billets en vente sur le site Billetweb


Jeudi 13 Septembre 21h00

1ère partie: Duo Jöak

Le Duo JÖAK joue des compositions originales, improvise, s'empare avec délice de musiques et de textes, les remodèle avec sensibilité et complicité, juste avec une voix, une contrebasse et des percussions.
Univers ouvert, mêlant l'improvisation et les musiques du monde.

Roxane Perrin voix/percussions
Chanteuse/auteur/compositeur dans divers projets aux influences très diverses. Initiée au monde musical très tôt par une famille de mélomanes.
Après des cours d'éveil musical au conservatoire de musique de Lyon, elle se passionne pour le théâtre et revient plus sérieusement à la musique vers l'adolescence.
Longues nuits sur sa loopstation, groupes de gospel, de chants polyphoniques ou de quartets  jazz, elle se nourrit d'expériences et prend plaisir, à travers le concept épuré de Jöak (ou bien dans ses projets indus-electro et rock), à exprimer sa créativité et sa passion du rythme en développant le jeu instrumental (guitare électrique, clavier, percussions...), l'écriture et le travail sur la voix.

Jean Pierre Almy contrebasse/voix
Contrebassiste/compositeur. Débute la musique en Fanfare avec son père trompettiste dans un petit village Normand à l'âge de six ans.
Sa passion pour la musique l'a amené à vivre de multiples rencontres en France et à l'étranger.
A accompagné le pianiste Claude Bolling en concerts et tournées.
A élaboré et participé à de nombreux projets avec des musiciens tels que : Alfio Origlio,  Olivier Ker Orio,  Pierre Drevet, Vieux Farka Toure, Sarah Lazarus, David Venitucci...

Son expérience a fait de lui un contrebassiste apprécié et reconnu pour son ouverture et sa sensibilité.




2ème partie : Renaud Garcia Fons Trio
« La vie devant soi »

Renaud GARCIA-FONS contrebasse cinq cordes
David VENITUCCI accordéon
Stephan CARACCI vibraphone, batterie

Pour ce projet, Renaud Garcia-Fons, s’est entouré de David Venitucci (accordéon) et Stephan Caracci (vibraphone et percussions), deux complices en innovation, avec comme fil conducteur cette idée, fondamentale pour lui, de « créer une sorte de musique de chambre, jouer ensemble, chercher les nuances, les textures de sons, en partant de l’acoustique ».

Avec ce nouveau projet, Renaud Garcia-Fons raconte sa ville, Paris. Entre le charme mélodique du Paris de son enfance et le Paris cosmopolite et trépidant d’aujourd’hui, les genres musicaux se combinent : musette, chanson, jazz, écriture classique, grooves actuels, à la manière d’un film qui passe du noir et blanc à la couleur. Autour de la contrebasse, l’accordéon de David Venitucci et le vibraphone de Stephan Caracci, à même de servir tous les contrastes de la tradition au jazz moderne.

« Quand Renaud Garcia-Fons pose ses doigts sur sa contrebasse, on pourrait croire que c’est l’instrument le plus facile à pratiquer. Elle chante, siffle des harmoniques à sa demande, chantonne parfois quand il le souhaite et danse presque toujours. »
Elsa Boublil - FRANCE MUSIQUE



Vendredi 14 Septembre 21h00

THOMAS ET DAVID ENHCO
Enhco Brothers duo

David Enhco est né le 12 septembre 1986. Thomas Enhco est né le 29 septembre 1988. L'un a choisi la trompette, l'autre le piano. Ils sont issus d’une grande famille de musiciens et de comédiens (la famille Casadesus, dont ils font partie de la cinquième génération).

Dès leur plus jeune âge, ils étudient parallèlement le classique et le jazz et donnent ensemble leurs premiers concerts dans des fêtes de villages. Depuis ils ont sillonné le monde avec leurs groupes personnels, en duo ou aux côtés d’autres artistes ; de Paris à Pékin, de New York à Tokyo, de Londres à Ouagadougou en passant par Damas et Tel Aviv… Ils ont chacun plusieurs disques à leur actif et sont à la tête de projets originaux unanimement salués par la critique.

« Jubilatoire ! Ils pratiquent la musique en hors-la-loi » Marie-Aude Roux - Le Monde
« Une révélation et un coup de jeune par la même occasion ! » Jean-Yves Chaperon - RTL
« Ils jouent avec le savoir, la culture et l’invention ! » Francis Marmande - Le Monde



Samedi 15 Septembre 21h00

STEFANO DI BATISTA QUINTET

Stefano Di Battista saxophone
Flavio Boltro trompette
Éric Legnini piano
Rosario Bonaccorso contrebasse
André Ceccarelli batterie

C'est vers l'âge de 13 ans que Stefano Di Battista apprend le saxophone dans une Banda, petite formation de quartier composée en majorité d'enfants. La découverte d'Art Pepper dont il s'éprend du son, et sa rencontre avec l'altiste Massimo Urbani qui deviendra son mentor, le font s'orienter vers le Jazz. Il s'inscrit tout de même au conservatoire où il parfait sa technique, étudie le répertoire classique du saxophone et décroche un premier prix à l'âge de 21 ans.

En 1992 il joue par hasard au festival de jazz de Calvi où il rencontre des musiciens français dont Jean-Pierre Como qui l'invite à jouer à Paris. C'est le déclic pour Stefano. Il multiplie alors les auditions afin d'obtenir des engagements sur Paris et obtient deux dates au Sunset. C'est lors de ces concerts qu'Aldo Romano et Laurent Cugny le repèrent. Il s'installe à Paris et participe ainsi aux projets d'Aldo Romano (Prosodie et Intervista) tout en assurant une place de soliste au sein de l'ONJ que dirige alors Laurent Cugny. Tout en multipliant les rencontres (avec Michel Petrucciani notamment qui l'intègre dans son sextet), il crée son propre quintette composé de Flavio Boltro à la trompette, d'Eric Legnini, son pianiste depuis trois ans, de Benjamin Henocq à la batterie et de Rosario Bonaccorso à la contrebasse. De cette collaboration naissent les albums Volare et A Prima Vista.